• ÎLE DE LA RÉUNION

     

    ÎLE DE LA RÉUNION

     

    ÎLE DE LA RÉUNION

     

    VOIR MES ARTICLES CI-DESSOUS SUR LA RÉUNION 

    ÎLE DE LA RÉUNION

  • 30/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (5 sur 10)

     

     

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur mon blog.

    J'espère que mon article vous trouvera en forme et je vous le souhaite de tout cœur.

    Nous continuons (5/10) la visite de Mascarin, Jardin Botanique de La Réunion.
    C'est ici, aux Colimaçons dans les hauts de Saint-Leu que sont préservées les espèces endémiques. Découverte de la flore de la Réunion en visite libre libre ou guidée sont au programme.

    Merci encore à ma fille Céline qui a fait ces belles photos lors des journées du Patrimoine en 2022.

    La semaine prochaine, pour changer, je vous emmène visiter un autre endroit de la Réunion et je continuerai plus tard à vous présenter les 5 articles restants du Jardin Botanique Mascarin.

     

    Tout d'abord en vidéo puis en photos

    https://youtu.be/i4Z0wxuRXEg

     

     

    30/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (5 sur 10)

     

    La solitude est un jardin où l'âme se dessèche, les fleurs qui y poussent n'ont pas de parfum.

     

    30/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (5 sur 10)

     

    Pour faire un jardin, il faut un morceau de terre et l'éternité.

     

    30/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (5 sur 10)

     

    Les meilleurs jardins sont les jardins des cœurs, dans lesquels des fleurs et des arbres d'amour, de sérénité et de sincérité sont plantés dans le cœur des amis et compagnons pour se promener et cueillir des fruits brillants en cas de besoin.

     

    30/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (5 sur 10)

     

    Pour l'amour d'une rose, le jardinier est le serviteur de mille épines.

     

    30/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (5 sur 10)

     

    Dans le jardin du cœur, ne plante que la rose d'Amour.

     

    30/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (5 sur 10)

     

    Ci-dessus en cliquant sur la photo pour agrandir vous pouvez apercevoir au milieu le nom de arbre à pluie :

    Albizia saman à La Réunion :
    Albizia saman (Jacq.) F. Muell., a été introduit à La Réunion en 1881 par Julien Potier. Cette espèce est présente à La Réunion uniquement à l'état cultivé pour l'ornement, dans les parcs, les espaces verts, elle est nommée dans l'île Arbre à la pluie ou Arbre à confiture.


    Description Albizia saman :
    Albizia saman (Jacq.) F. Muell est un arbre qui peut atteindre une hauteur de 60 m, mais il dépasse rarement 30 m. Son tronc est court, son écorce gris brun, lisse devenant fissurée avec l'âge, se détachant en longues bandes fibreuses. Les branches se déploient en une couronne dense en parasol atteignant parfois 30 m de diamètre.

    Les feuilles caduques, alternes sont composées, bipennées de 15 à 40 cm de long. Les folioles sont falquées à base asymétrique avec un bord entier. Les folioles se referment l'une contre l'autre la nuit, les jours nuageux ou pluvieux d'où son nom vernaculaire d'Arbre à pluie, et anglais de Rain tree.

    Inflorescences en capitules. Les fleurs hermaphrodites sont groupées formant une houppette. Fleur blanche avec un calice campanulé à cinq dents et de nombreuses étamines roses.

    Le fruit est une gousse indéhiscente de 10 à 25 cm de long, brune et noirâtre. Ses gousses contiennent un parenchyme sucré qui à le goût du pain d'épice, ce qui peut expliquer l'un des noms vernaculaires de l'espèce : Arbre à confiture.

    Utilisation Albizia saman :
    En Thaïlande le bois dur et résistant de Albizia saman a remplacé le teck devenu rare dans l'industrie de la sculpture sur bois. Il est également de plus en plus souvent employé pour la fabrication de meubles aux Philippines, en Thaïlande et dans d'autres pays asiatiques.

    Culture Albizia saman :
    Albizia saman pousse sur des sols secs à frais et préfère une exposition ensoleillée, c'est un arbre à croissance rapide environ 1.5 m par an.

    Multiplication Albizia saman :
    Une graine germe en une vingtaine de jours, et en quatre mois le sujet atteint une hauteur de 30 centimètres. Le plant ainsi obtenu est alors prêt à être repiqué...

    https://www.mi-aime-a-ou.com/albizia_saman.php#:~:text=saman%20(Jacq.)-,F.,pluie%20ou%20Arbre%20%C3%A0%20confiture.

     

     30/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (5 sur 10)

     

    Un jardin, même tout petit, c'est la porte du paradis.

     

    30/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (5 sur 10)

     

    Tous les cœurs sont des jardins, certains sont des closeries fertiles ornées de fleurs subtiles et d'autres des enclos stériles où poussent seulement de mauvaises herbes.

     

    30/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (5 sur 10)

     

    Un oiseau, un jardin, le bonjour d'un ami, un sourire d'enfant, un chat se prélassant au soleil en quête de caresse. Remarquez-les ou ignorez-les. Le choix vous appartient toujours.

     

    30/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (5 sur 10)

     

    Les jardins et les fleurs ont le don de rapprocher les gens.

     

    30/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (5 sur 10)

     

    FIN 5/10

    **********

     

      On termine dans la bonne humeur avec quelques blagues :

     

    La coquetterie n’a pas d’âge
    Trois dames de la plus haute société britannique sont en train de prendre le thé dans un jardin en Afrique équatoriale. Soudain, un gorille sort d’un buisson, s’empare d’une des ladies et disparaît avec elle. Les deux autres ont un petit moment de gêne, puis continuant à tourner leur thé avec une petite cuillère, l’une dit à l’autre :
    – Je ne sais pas si vous êtes de mon avis, mais je ne vois vraiment pas ce qu’il lui trouve.

    **********

    Bas les pattes
    – J’ai un chien de garde extraordinaire, dit le propriétaire d’un pavillon de banlieue. Si jamais des malfaiteurs s’introduisent dans mon jardin …
    – Il se met à aboyer ?
    – Ah ! Non, il n’aboie pas.
    – Alors, il les mord ?
    – Ça non, il ne mord pas.
    – Au moins, il montre les dents ?
    – Pas du tout. C’est un chien très cool.
    – Mais, alors, en quoi est-il extraordinaire pour assurer la garde d’une maison ?
    – Il appuie de sa patte sur un bouton d’alarme que j’ai installé à l’intérieur de sa niche, et, dans les cinq minutes, la police arrive.

    **********

    Les gendarmes et les extra-terrestres
    Une dame hurle dans le combiné, complètement affolée : « Ils sont revenus ! La dernière fois, ils m’ont saccagé le jardin et la clôture, venez vite, ils vont recommencer ce soir ». Interrogée sur l’identité des individus, elle répond que les extraterrestres sont de retour et qu’ils viennent de poser leur soucoupe volante derrière un bosquet, comme il y a trois semaines. L’interlocutrice insiste pour parler au gendarme qui avait réussi à arrêter E.T., la dernière fois. Et d’ajouter : « Vous devez absolument venir ce soir avant minuit, heure à laquelle leur vaisseau doit redécoller ».

    Voilà ce que c’est de trop regarder « Le Gendarme et les extraterrestres » avec Louis de Funès.

    **********

     

     

    Mille mercis pour vos commentaires, pour vos visites, quel plaisir de vous lire et de vous visiter sur vos beaux blogs.

    Merci également aux ami(e)s  qui n'ont pas de blog.

    Je vous souhaite une délicieuse semaine et surtout prudence et prenez bien soin de vous.

    Gros bisous d'amitié à vous partager.

        

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    38 commentaires
  • 23/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (4 sur 10) -

     

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur mon blog.

     

       

     

    J'espère que mon article vous trouvera en forme et je vous envoie plein de bonnes ondes positives et toute mon amitié.

     

    On continue la visite (4/10) de Mascarin jardin Botanique à St-Leu avec les belles photos que ma fille a partagée avec moi.

    Tout d'abord en vidéo puis des photos

    https://youtu.be/sAvHz-r-cBw

     

     

    Mascarin, Jardin Botanique de La Réunion
    C'est ici, aux Colimaçons dans les hauts de Saint-Leu que sont préservées les espèces endémiques. Découverte de la flore de la Réunion en visite libre libre ou guidée sont au programme.

     

    23/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (4 sur 10) -

     

    Surplombant l’océan, dans les hauteurs de Saint-Leu, Mascarin, Jardin Botanique de La Réunion est une formidable vitrine de la flore présente sur notre Île .

    On peut également y admirer une demeure créole ayant appartenu au marquis Antoine Sosthène d’Armand de Châteauvieux.

    Sur près de 8 ha ouverts au public, Mascarin dispose de 8 collections botaniques de végétaux vivants équipées d’une signalétique didactique. Ces collections ont pour but principal de servir de support vivant à la sensibilisation à la conservation du patrimoine végétal local, tout en s’ouvrant à d’autres régions et en abordant des thématiques diversifiées (plantes médicinales, usages domestiques, usages ornementaux, plantes mellifères, …).

    Ainsi, au fil des collections, découvrez l’incroyable diversité de la flore et la place des végétaux dans la vie des hommes.

    Les thèmes proposés permettent, de mieux connaître la végétation de La Réunion et ses caractéristiques, et de comprendre l’évolution du paysage naturel de l’île depuis l’arrivée de l’homme.

    Dans l’enceinte vous trouverez également de quoi vous restaurer avec le Vieux Pressoir, un restaurant traditionnel proposant une cuisine du marché, ainsi que d’une boutique de produits d’artisanat local.

    Visites guidées :

    1/ Accueil des groupes scolaires sur réservation.

    2/ Trois collections végétales font l’objet de visites guidées journalières sans réservation (sauf pour les groupes de plus de 10 personnes).

    Du mardi au dimanche (sauf le samedi) :
    11 h et 15h : Collection Réunion
    14 h : Collection Verger créole ou Collection Plantes Lontan

    Le samedi :
    14 h : Collection Verger créole ou Collection Plantes Lontan
    15 h : Collection Réunion

    D’autres collections ou thématiques sont proposées lors de manifestations ponctuelles :
    – Collection des Caféiers du monde
    – Collection Palmiers
    – Les légumes lontan
    – La famille de Châteauvieux et le domaine agricole...

     

    23/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (4 sur 10) -

     

    Dame Nature est le chef-d'œuvre du Créateur et l'homme son destructeur.

     

    23/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (4 sur 10) -

     

    Qui, mieux que Dame Nature, fascine autant l'âme humaine ?

     

    On aperçoit ci-dessous en vert la LIANE DE JADE (dont je parlerai plus bas)

     

    23/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (4 sur 10) -

     

    Quand Dame Nature sourit, c'est Dame Mature.

     

    23/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (4 sur 10) -

     

    Un poète a dit, madame, que l'enchantement n'était pas dans la nature, mais dans le regard émerveillé de celui qui la contemple...

     

    23/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (4 sur 10) -

     

    23/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (4 sur 10) -

     

    23/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (4 sur 10) -

     

    Quels beaux spectacles, sans pareils, lorsque Dame Nature et le Soleil s'endorment et s'éveillent !

     

    23/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (4 sur 10) -

     

    Ci-dessus la LIANE DE JADE

    De la famille des Fabaecae (légumineuses), la liane de jade (Strongylodon macrobotrys) fleurie actuellement à Mascarin-Jardin Botanique de La Réunion. Originaire des forêts tropicales humides des Philippines, elle est menacée dans son milieu naturel du fait de la destruction de son habitat d’origine.

     

    23/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (4 sur 10) -

     

    23/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (4 sur 10) -

     

    FIN 4/10

     

     

    On termine dans la bonne humeur avec quelques blagues sur les plantes

     

    Blagues sur les plantes

    La vengeance du bégonia
    Un type explique à un ami :
    – Ma femme a pris l’habitude de parler à ses plantes en pot.
    – Elles lui répondent ?
    – Et comment ! Hier encore, un bégonia l’a envoyée sur les roses.

    ***
    Une histoire de TOTO :
    – Qui peut me citer un exemple de plante grimpante ? demande le maître.
    – Moi, monsieur ! répond le petit Toto, la plante des pieds !
    – La plante des pieds ? Quel rapport avec une plante grimpante ?
    – Hé bien, monsieur, j’habite au septième étage et il n’y a pas d’ascenseur.

    ***

    La graine de la naissance
    Un petit garçon demande à sa mère :
    – Maman, comment je suis né ?
    – Et bien un jour, Papa a planté une petite graine. Maman en a pris soin tous les jours. En quelques mois, elle est devenue une plante merveilleuse. On l’a coupée, séchée et fumée. Ce jour-là, on planait tellement qu’on a oublié le préservatif.

    ***

    Faire pousser un bonsaï
    Que faut-il avoir pour faire pousser une plante à moitié ?

    Une migraine.

    ***

     

    Mille mercis pour vos visites, pour vos commentaires.

    Je vous souhaite une très belle semaine, pleine de douceur, de beauté et que tous vos souhaits se réalisent.

    Portez vous bien.

    Gros bisous d'amitié à vous partager.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    64 commentaires
  • 16/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (3 sur 10) - Poésie

     

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur mon blog.

     

         

     

    J'espère que vous avez passé de bonnes fêtes et que tout va pour le mieux pour vous.

    Je suis de retour avec mes articles et comme en 2022, en 2023 je ferai chaque lundi matin un nouvel article (un par semaine cela me suffit pour le moment car j'ai adopté un rythme de croisière ho ho ho !!!). 

     

    Vous me suivez pour continuer la visite (3/10) de Mascarin jardin Botanique à St-Leu avec les belles photos que ma fille a partagée avec moi.

    Tout d'abord en vidéo puis des photos

    https://youtu.be/QGLZrgivnwI

     

     

    Mascarin, Jardin Botanique de La Réunion
    C'est ici, aux Colimaçons dans les hauts de Saint-Leu que sont préservées les espèces endémiques. Découverte de la flore de la Réunion en visite libre libre ou guidée sont au programme.

     

    16/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (3 sur 10) - Poésie

     

     Ci-dessous la fleur jaune semblerait s'appeler SOLANDRA MAXIMA (TASSE D'OR) d'après PLANTNET

     

    16/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (3 sur 10) - Poésie

     

    Pour mieux lire, cliquez sur les photos pour agrandir

     

    16/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (3 sur 10) - Poésie

     

    16/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (3 sur 10) - Poésie

     

    16/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (3 sur 10) - Poésie

     

    Présentation du jardin botanique de Mascarin
    Mascarin, Jardin Botanique de La Réunion est un endroit de toute beauté propice à la balade et au plaisir des yeux dans les hauteurs de Saint-Leu. De nombreuses espèces végétales, des bosquets, des plans d'eau entourent une magnifique demeure. Mascarin, Jardin Botanique de La Réunion est labellisé "Jardin Remarquable" depuis mars 2019.
    Huit collections de plantes sont agencées sur 9 hectares (verger créole, palmiers, succulentes, caféiers, orchidées et fougères, plantes lontan, plantes indigènes Réunion, bambous).

     

    16/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (3 sur 10) - Poésie

     

    A proximité du Jardin Botanique
    On pourra notamment profiter des panoramas de rêve sur la route des Colimaçons, visiter le musée Stella Matutina, découvrir la vie des tortues marines à Kélonia, se faire plaisir avec des activités de pleine nature telles que le parapente, la plongée, le vélo, ... et bien sûr, se baigner sur la plage de Saint-Leu.

     

    16/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (3 sur 10) - Poésie

     

    16/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (3 sur 10) - Poésie

     

    16/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (3 sur 10) - Poésie

     

    16/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (3 sur 10) - Poésie

     

    16/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (3 sur 10) - Poésie

     

    FIN 3/10

     

     

     On termine par un poète Réunionnais

     

    Évariste de Parny — Wikipédia

     

     

    ÉVARISTE DE PARNY, LE POÈTE AMOUREUX

    Né à l'Hermitage en 1753, Évariste de Parny est le poète spécialiste de l'érotisme, amoureux d'amour et de liberté. Il quitte bien vite Bourbon à l'âge de 9 ans pour étudier à Renne, puis s'engage dans une carrière militaire et devient Capitaine d'une compagnie de Gendarmes du Roi en 1772.


    C'est pourtant sur son île natale, lorsqu'il y revient appelé par son père, qu'il se passionne pour la poésie et l'amour qui naîtra entre lui et son élève Esther Lelièvre, à qui il donne des cours de musique et bientôt d'érotisme.


    Elle n'a que 13 ans et les projets de mariage des deux amants échouent devant l'opposition du père d’Évariste. Esther est par la suite contrainte d'épouser un médecin et n'aura de cesse de hanter le cœur du jeune poète. Il est également très affecté par la situation sociale qui règne sur Bourbon à cette époque.


    L'esclavage le révulse et ne fait qu'attiser son ardant désir de liberté et ses idées anticolonialistes, ce qui l'amènera très certainement dans les bras d'une certaine Léda, avec qui il aurait eu une enfant prénommée Valère qui sera plus tard la grand-mère de notre célèbre Célimène Gaudieux, la « muse de Trois-Bassins ».

    Pourtant, Paris manque à Évariste, qui y retourne en 1775, et où il connaîtra le succès suite à la publication en 1778 de ses « Poésies érotiques », dans lesquelles figure un personnage en fil rouge, Éléonore, inspirée d'Esther.


    Extrait :

    À Éléonore (II) - Poésies érotiques (1778)

    Dès que la nuit sur nos demeures
    Planera plus obscurément ;
    Dès que sur l'airain gémissant
    Le marteau frappera douze heures ;
    Sur les pas du fidèle Amour,
    Alors les plaisirs par centaine
    Voleront chez ma souveraine,
    Et les voluptés tour-à-tour
    Défileront devant leur Reine ;
    Ils y resteront jusqu'au jour ;
    Et si la matineuse aurore
    Oubliait d'ouvrir au soleil
    Ses larges portes de vermeil,
    Le soir ils y seraient encore.


    Suivront d'autres publications dont « Élégie » en 1784 .


    Extrait :

    Élégie VII (1784)

    Aimer est un destin charmant ;
    C’est un bonheur qui nous enivre,
    Et qui produit l’enchantement.
    Avoir aimé, c’est ne plus vivre,
    Hélas ! c’est avoir acheté
    Cette accablante vérité,
    Que les serments sont un mensonge,
    Que l’amour trompe tôt ou tard,
    Que l’innocence n’est qu’un art,
    Et que le bonheur n’est qu’un songe


    Évariste revient par la suite à Bourbon en 1783 lors du décès de son père et entame une série de voyages, d'abord à l'île de France puis aux Indes Françaises à Pondichéry. De ce séjour naîtra « les chansons madécasses » qui seront publiées en 1787 et sont considérées comme les premiers poèmes en prose de la littérature française.

    Dans ces écrits, qui sont selon Évariste des traductions de textes malgaches anciens, ont retrouve néanmoins toute la ferveur anticolonialiste et anti-esclavagiste de l'auteur.

    Admiré par Chateaubriand et le grand poète Pouchkine, Évariste de Parny est nommé en 1803 à l'Académie Française. Il décède à Paris le 5 décembre 1814.

    https://www.ouest-lareunion.com/les-poetes-emblematiques-de-la-reunion

     

     

     

    Je vous remercie pour vos visites, pour vos commentaires qui me font grand plaisir, famille, ami(e)s avec blogs et sans blog.

    Je suis heureuse de vous retrouver en ce début d'année 2023 et vous souhaite une exquise semaine.

    Prenez bien soin de vous.

    Gros bisous d'amitié de mon ti rocher.

     

     

       16/1/23 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (3 sur 10) -  Poète

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    68 commentaires
  • 19/12/22 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (2 sur 10)

     

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur mon blog.

     

      

    Comment allez-vous ? Je l'espère le mieux possible à l'approche de ces fêtes et pour certaines j'imagine que vous êtes en pleine préparation pour Noël car j'ai des amies blogueuses qui ont de très beaux doigts de fée et qui font des merveilles de créations, moi j'ai deux mains gauches et surtout je manque de patience alors j'achète.... (bon il fut un temps où j'ai fait un peu de serviettage, de décopatch etc... mais c'était surtout en hiver austral car en été je transpire trop houps !!!).

    En route pour continuer la visite (2/10) de Mascarin jardin Botanique à St-Leu avec les belles photos que ma fille a partagée avec moi.

    Tout d'abord en vidéo puis des photos

     

    https://youtu.be/QSHLHvi8MhQ

     

     

    Le Conservatoire Botanique National de Mascarin, présente aux visiteurs, dans un parc de 7 hectares toute la richesse de la flore réunionnaise.

    - La Collection plantes lontan, retrace l'introduction des principales plantes dans l'île : café, tabac, épices, canne à sucre, géranium.

    - La collection verger présente les espèces cultivées à La Réunion.

    Centre de recherche à vocation scientifique de niveau international, le Conservatoire Botanique National de Mascarin oeuvre à la sauvegarde du patrimoine floristique de la planète, à la protection des plantes rares des l'îles de l'océan indien, à leur conservation et leur multiplication.

    Implanté sur les contreforts des montagnes de l'ouest, aux Colimaçons, à une altitude lui conférant un panorama inégalé sur la plus grande partie de la côte Sud-ouest, l'endroit est une pure merveille de la nature. Le jardin avec des espaces très dégagés, des bosquets verdoyants, des plans d'eau, sa palmeraie, vous invite à une promenade inoubliable.

    Le Conservatoire Botanique National de Mascarin, est implanté sur l'ancien domaine colonial de la famille Châteauvieux au centre duquel trône une grande maison créole admirablement restaurée et les dépendances, qui abritent des expositions.

     

    Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir pour une meilleure lecture

     

     19/12/22 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (2 sur 10)

      

    Ci-dessus vous pouvez apercevoir qu'il est noté JABOT DE DINDE (il y a d'autres espèces mais je n'en parlerai que d'une) et  voici ce que cela signifie : Aristoloche spatulée ou Jabot de dinde Aristolochia ringens
    Aristolochia ringens est une liane originaire d'Amérique du Sud, cette espèce introduite pour l'ornement dans de nombreuses regions tropicales s'est parfois naturalisée. Aristolochia ringens a été introduit pour l'ornement à La Réunion, l'espèce présente dans les jardins et les parcs est présente uniquement à l'état cultivé pour sa floraison remarquable.

     

    19/12/22 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (2 sur 10)

     

    19/12/22 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (2 sur 10)

     

     19/12/22 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (2 sur 10)

      

     Ci-dessus je vous met un petit article sur le MOUROUNGUE que vous apercevez sur la photo ci-dessus (2ème casier en bas)

    Espèces très prisée à la Réunion, le mouroungue est en vogue depuis des siècles sur l'île. Nous connaissons tous le " bouyon brèd méday" ou le cari "baton moutoung èk la moru". Le pied de mouroungue entre aussi dans la tradition créole de l'usage de plantes médicinales.

     

    19/12/22 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (2 sur 10)

     

    19/12/22 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (2 sur 10)

      

    19/12/22 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (2 sur 10)

     

    Ci-dessus sur la photo vous pouvez apercevoir l'appellation BOIS PUANT et voici ce que c'est :
    Foetidia mauritiana, communément appelé Bois puant, est une espèce de plantes du genre Foetidia de la famille des Lecythidaceae, endémique des Mascareignes. À La Réunion, c'est une espèce protégée par arrêté ministériel du 8 février 1987.

     

    19/12/22 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (2 sur 10)

     

    19/12/22 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (2 sur 10)

     

    19/12/22 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (2 sur 10)

     

    Ci-dessus famille de Jacques d'Armand de Chateauvieux qui est un homme d'affaires français né le 13 février 1951 à Saint-Denis-de-la-Réunion. Président-directeur général de Bourbon depuis 1979, il reste président du conseil d'administration mais n'est plus directeur général de Bourbon depuis le 1er janvier 2011. D'avril 2005 à 2010, il est membre du conseil de surveillance d'Axa, qu'il a présidé d'avril 2008 à avril 2010...

     

    19/12/22 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (2 sur 10)

     

    FIN 2/10

     

     

    19/12/22 : MASCARIN JARDIN BOTANIQUE (2 sur 10) - Chanson

     

    Pour terminer, ce sera en chanson et avec un chanteur de la Réunion dont voici ci-dessous une chanson" medley" en vidéo.

    Joël Manglou, un poète multicarte

     https://youtu.be/apOTs1C8XxE

     

     


    Qui ne connaît pas Joël Manglou à la Réunion...? Né il y a quelques années à la Réunion, l’artiste ne se souvient plus à quel âge il a commencé la musique. Éducateur sportif, cavalier, agriculteur, chanteur, compositeur, cuisinier…

    Ce poète multicarte, amoureux de la nature, s’affirme en recherche perpétuelle, en apprentissage permanent. « J’ai appris le violon il y a 6-7 ans, et j’ai commencé le violoncelle, cela représente beaucoup de travail » admet-il modestement.

    Dans le studio qu’il a installé dans sa case de Champ-Borne, à côté de la basse-cour et tout près de la pâture où grandissent ânes et chevaux, Joël Manglou peaufine ses textes.

    Pour le poète -qui passe malicieusement du français au créole dans de savoureux allers-retours, le monde actuel manque singulièrement de rigueur et d’éthique.

    Pour se ressourcer, il y a la musique et la nature : « La nature c’est précieux, c’est le début de l’épanouissement de l’Homme », assure Joël Manglou.

    Intarissable, l’artiste explique son objectif : susciter l’harmonie entre les humains, parce que « toutes les religions parlent d’amour, mais ne l’appliquent pas. »

    L’homme de demain devra être « apte à relier les gens entre eux », et « accédera à la spiritualité en acceptant les religions et les athées. »

     

     

    Mille mercis pour vos visites, pour vos commentaires qui me font grand plaisir.

    Je vous souhaite une délicieuse semaine pleine de joie, de soleil, de douceur.

    Prenez bien soin de vous.

    Je vous fais de gros bisous d'amitié de mon ti rocher à vous partager.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    48 commentaires
  • 12/12/22 : Jardin des Mascareignes 1 sur 10 + Blague

     

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur mon blog.

     

       

     

    J'espère que vous allez bien ho ho ho !!!! Noël arrive à petits pas, comme le temps passe vite.

    Ce jour, grâce à ma fille Céline, qui a été lors des journées du patrimoine mi-septembre 2022 (il me semble) visiter ce beau site :  Mascarin, jardin botanique de La Réunion situé dans les hauts de Saint-Leu, je vous montre ses photos. C'est un jardin botanique implanté sur l’ancien domaine agricole de la famille de Chateauvieux, au lieu-dit "Les Colimaçons". Ma fille a pris plein de photos et a partagé avec moi sa belle visite et ses photos. Merci ma chérie.

    Tout d'abord en vidéo puis des photos :

    https://youtu.be/iHMv3Qw5sNE

     

     

    12/12/22 : Jardin des Mascareignes 1 sur 10 + Blague

     

    Mascarin, jardin botanique de La Réunion

    Mascarin, jardin botanique de La Réunion situé dans les hauts de Saint-Leu, est un jardin botanique implanté sur l’ancien domaine agricole de la famille de Chateauvieux, au lieu-dit "Les Colimaçons".

    La collectivité départementale devient propriétaire du site en 1987 et délègue sa gestion à l’association Conservatoire Botanique National de Mascarin. Depuis 2014, le département de la Réunion a repris la gestion du jardin et toutes activités liées au public et à la gestion des collections. Cependant, le Conservatoire mène toujours des missions scientifiques sur le domaine. Ainsi, les deux entités travaillent donc en cohérence et complémentarité.

    Aujourd'hui le site est une structure touristique qui propose la découverte du patrimoine naturel de l'île à travers la richesse, la diversité et la fragilité de la flore réunionnaise. En mars 2019, il a obtenu le label Jardin remarquable.

    Historique
    Ce domaine faisait partie de la vaste propriété agricole du marquis Joseph Antoine Sosthènes d'Armand de Chateauvieux et de sa descendance achetée en 1857. Trois générations y vécurent. Le marquis, ingénieur agronome de formation, s'installa à La Réunion pour développer l'activité sucrière auprès de Charles Desbassayns à Saint-Gilles les Hauts. Au XIXe siècle, le domaine s'étendait sur 660 hectares à 500m d'altitude. L'activité agricole était fondée sur la canne à sucre, le géranium, des cultures vivrières, du thé ou encore du coton. Il y avait même une production de cidre, d'huile et de bière. Étant croyants, le marquis et sa famille entreprirent l'édification de l’église du Sacré Cœur en 1860 , elle sera achevée en 1863. Le marquis y est enterré.

    En 1986, le domaine et les bâtiments très délabrés sont vendus au département de La Réunion par l'arrière petite-fille, Marie-Thérèse de Chateauvieux. La rénovation des bâtiments respecte l'architecture créole traditionnelle. L'inauguration a lieu en 1991.

    Le domaine aujourd'hui
    Cette propriété s'étend sur 9 hectares et est composée du jardin, atout principal du domaine, mais aussi d'autres structures telles que la villa, le restaurant, le bassin et l'ancienne forge qui sont aussi des attraits touristiques. Les locaux du conservatoire ne se visitent pas.

    La villa

    Façade ouest, entrée principale
    À l'origine, le bâtiment principal servait de poste de vigie : deux tours reliées par une petite passerelle. Ces tours permettaient de surveiller la côte ouest, entre Piton Saint-Leu et Saint-Gilles, et de donner l'alerte à la batterie de Sans-Culottes en cas d'arrivée de bateaux anglais ennemis. Datant de 1794, ces tours sont à la base de la maison d'habitation de la famille. Leur charpente est en bois de fer. De nombreux aménagements pour pouvoir loger celle-ci sont réalisés, jusqu'à obtenir 36 pièces. La forme actuelle de la villa remonte à 1931. Les murs de la maison sont recouverts de bardeaux, autrefois en bois de Tamarin des Hauts, aujourd'hui en bois exotique traité. Le toit est en zinc depuis les années 80, les bardeaux n'ayant pas résisté aux intempéries.

    Au-dessus de l'entrée principale de la villa, on peut observer les armoiries de la famille de Chateauvieux telles que le croissant d'argent signe de conquête, l'échiquier qui représente un champ clos d'un combat non sanglant, puis le taureau symbole de la force et des travaux champêtres ainsi que la couronne et les fleurs de lys qui symbolise la marque de noblesse du marquis.

    L'accès se fait par un long escalier bordé de végétaux variés dominés par des araucarias et obéissant à une mise en scène majestueuse.

    Le rez-de-chaussée se visite, on y trouve une boutique, quelques pièces dédiées à des expositions temporaires, une chambre et un bureau d'époque.

    Le restaurant
    Le restaurant actuel nommé Le Vieux pressoir, était l'ancienne cuisine de la famille. Comme la plupart des maisons créoles à La Réunion, les cuisines étaient toujours séparées de la maison principale pour pouvoir l'épargner en cas d'incendie.

    Au niveau des terrasses du restaurant qui étaient anciennement la porcherie et le poulailler se trouve un pressoir à pommes. Grâce à ce pressoir, la famille se mit à fabriquer du cidre avec les pommes qui provenaient d'une des plantations du marquis.

    Le bassin

    Maison vue de la cour intérieure avec le bassin au premier plan
    Derrière la villa, là où la famille garait les charrettes de cannes, ses carrioles, puis ses voitures, un bassin en demi-cercle a été installé depuis, contenant des nénuphars, des papyrus et des carpes koï (La carpe koï ou carpe d'ornement est un poisson appartenant à une des variétés ornementales de la carpe commune. Aujourd'hui prisée dans le monde entier, le développement de carpes ornementales est initialement apparu en Chine, en Corée, au Japon et au Vietnam).

    L'ancienne forge
    De part et d'autre de l'ancienne forge située face à la villa, il y avait une étable et une écurie, remplacées aujourd'hui par l'exposition permanente Flore Mascarine. L'ancienne fosse à fumier abrite la collection Fougères et Orchidées.

    Collections botaniques
    La visite du jardin botanique comprend plusieurs sections mettant en valeur les collections créées au fil des années par le Conservatoire botanique.

    La collection Caféiers du monde a pour but de préserver la diversité génétique des caféiers, on y recense plus d'une trentaine d'espèce de caféiers sauvages originaires d’Afrique, de Madagascar, des Mascareignes et des Comores.

    L'allée de bambous
    La collection de la Ravine Bambou propose de cheminer sous une haie de bambous exotiques.
    La collection Plantes Lontan retrace les grandes étapes de l’occupation des terres et de la déforestation, avec un parcours chronologique balisé par les principales plantes d'intérêt agricole (coton, tabac, café, épices, canne à sucre, géranium…) introduites à La Réunion. Au sein de cette collection on trouve un boucan, habitat rural traditionnel ainsi qu'un vieil alambic, pour produire de l'essence de géranium rosat.

    Pilon traditionnel utilisé pour la nourriture ou des soins à base de plantes

    Un boucan traditionnel

    Une charrette de canne à sucre
    La collection Verger comprend sur une succession de terrasses, une cinquantaine de sortes de fruitiers comme par exemple le mangolo, qui sont plus ou moins oubliés aujourd'hui, ou au contraire, qui ont un fort potentiel économique actuel. La collection évoque le verger créole traditionnel avec des fruitiers tous exotiques introduits sur l'île par Pierre Poivre et Joseph Hubert.
    La collection Réunion présente ce qui devait être une forêt semi-sèche éteinte qui bordait la côte ouest la plus basse il y a plus de 400 ans avant l'arrivée de l'homme, constituée de plantes indigènes. Aujourd'hui, cette collection contient uniquement des espèces endémiques menacées de disparition.
    Dans la collection Succulentes, constituée principalement de plantes des continents américain et africain et de Madagascar : cactus, agaves, aloès, euphorbes, une seule espèce est endémique de la Réunion, le mazambron. Les succulentes sont installées sur un versant ensoleillé, sec et rocailleux.
    La collection Palmiers présente des espèces tropicales et subtropicales de diverses régions du monde comme le palmiste poison. Six espèces sont endémiques. L'accent est mis sur la variété des usages que l'homme peut faire d'une même plante comme faire des objets locaux, tels que des sacs en feuilles de palmiers ou encore des décorations (tableaux), il est également possible de faire de la cuisine (salade avocat cœur de palmier, cœurs de palmier rôtis à l'huile d'olive,...). Les palmiers cachent le bassin de rétention d'eau.
    La collection dite Orchidées et Fougères met en valeur la biodiversité tant à travers les feuilles que les fleurs de ces deux familles végétales, qui sont plusieurs milliers d'espèces et ont une forte capacité de disséminer (dites E.E.E.). Elle sensibilise les visiteurs à la fragilité de la flore indigène locale. Elle comprend par exemple l'orchidée coco.
    Petit Glossaire : Exotique : Se dit d'une espèce introduite par l'homme.


    Expositions temporaires
    Chez les creuseurs de baobabs (01 décembre 2020 -31 janvier 2021) : photographies, carnet de voyage, peintures originales, tirage d'art, présentation du livre et du projet, rencontre avec les auteurs Cyrille Cornu et Griotte, film et ateliers.
    Rèv'Endormi, Marilou Mas, février 2021, autour des « endormis ».
    Éclosions, Géraldine Gabin, 2 mars-11 avril, dessins alliant portraits de femmes et graphisme végétal.
    Accueil du public
    Au travers de visites guidées, il s'agit d'attirer la population locale et les touristes afin de les sensibiliser au patrimoine botanique et culturel de La Réunion.

    Des animations pédagogiques et ludiques sont proposées pour le jeune public scolaire et hors temps scolaire. Des animations artistiques ont lieu également tels que des concerts, des stages de peinture ou de photographie.

     

    12/12/22 : Jardin des Mascareignes 1 sur 10 + Blague

     

    12/12/22 : Jardin des Mascareignes 1 sur 10 + Blague

     

    12/12/22 : Jardin des Mascareignes 1 sur 10 + Blague

     

    12/12/22 : Jardin des Mascareignes 1 sur 10 + Blague

     

    12/12/22 : Jardin des Mascareignes 1 sur 10 + Blague

     

    12/12/22 : Jardin des Mascareignes 1 sur 10 + Blague

     

    12/12/22 : Jardin des Mascareignes 1 sur 10 + Blague

     

    12/12/22 : Jardin des Mascareignes 1 sur 10 + Blague

     

    12/12/22 : Jardin des Mascareignes 1 sur 10 + Blague

     

    12/12/22 : Jardin des Mascareignes 1 sur 10 + Blague

     

     FIN 1/10

     

     

     

    Terminons par des blagues, et comme c'est bientôt Noël, les blagues sont sur le thème de NOËL ho ho ho !!!

     

    Deux blondes s'en vont dans le bois pour chercher un sapin de Noël.
    Après deux heures de recherches, une des deux dit à l'autre :
    - OK, c'est assez ! Le prochain sapin qu'on voit, qu'il ait des boules ou pas, on le ramasse !

    *****

    Toto dit à sa maîtresse : - "Mam'zel, saviez-vous que les boules de Noël ont du poil ?"
    La maîtresse : - "Ben non, voyons ! Y'a pas de poil après les boules de Noël !"
    Le Toto de répondre : - "Hé ! Noël ! Montre tes boules à la maîtresse..."

    *****

    Deux petits vieux discutent à l'hospice : "Dis-moi, qu'est-ce que tu préfères : faire l'amour ou les fêtes de Noël ?"
    "Noël ! Et de loin ! Cela arrive bien plus souvent !"

    *****

    Un sapin s'adresse à son voisin qui vient d'être coupé et gît par terre : - "Est-ce que ça te fait mal ?"
    L'autre : - "Mal ? non pas vraiment, mais je sens que je vais être en retard ce soir et que je vais encore me faire enguirlander par ma femme !"

    *****


    C'est une femme qui entre dans un magasin de jouets pour acheter une Barbie à sa fille.
    Elle demande au commis qui lui présente les différents modèles disponibles.
    Il lui dit : - Il y a la Barbie adolescente à 18€, la Barbie adulte à 32€ et la Barbie divorcée à 350€.
    La femme s'interroge : - Pourquoi la Barbie divorcée est aussi chère ?
    Et le commis de répondre : - Parce qu'elle vient avec l'auto de Ken, la maison de Ken, le bateau de Ken...

    *****

     

     

    Je vous remercie pour vos visites, pour vos commentaires, famille, ami(e)s avec blogs et sans blog.

    Que votre semaine soit belle et douce.

    Prenez soin de vous.

    Vous qui me lisez je vous fais d'énormes gros bisous d'amitié.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    55 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique